Journal d'une coach en devenir

C'est en coachant qu'on devient coach

L’ego, cet ami qui te veut du bien

D’où vient l’ego?

Que tu crois ou non que nous sommes tous une partie d’un même tout, c’est à dire que nous sommes tous unis les uns autres autres, tu seras d’accord de dire que dans la vie de tous les jours et par ce que nous ressentons à travers nos cinq sens, cela reste un concept compliqué à assimiler et à expérimenter. Nos yeux, par exemple, nous montrent bel et bien des individus séparés de nous et les uns des autres… C’est de ce sentiment de séparation qu’est né notre EGO.

Seul contre tous!

L’EGO, persuadé que nous vivons cet état de séparation, souhaite te faire sentir que tu existes en tant qu’individu en te poussant à t’identifier à quoique ce soit : ta culture, tes diplômes, tes possessions, ton physique, ton intelligence, ta carrière, ton mode de vie, etc… Il veut te protéger des autres, car, pour lui, ils mettent en danger ton identité propre. C’est un peu comme si il y avait, d’un coté : TOI, et de l’autre coté : tous les autres. D’où son besoin insatiable d’avoir toujours raison, de se mettre en valeur, de contrôler les choses ou les gens … L’EGO, c’est la partie de ton identité qui est en mode « survie en solo », c’est ton côté Rambo. Seul face contre tous, il est prêt à tout pour te protéger !

La maladresse de l’ego

Malheureusement, il ne s’y prend pas toujours de la meilleure façon et parfois, même souvent, il peut te faire plus de tort que de bien. C’est certainement dû au fait qu’il vive dans une peur constante: la peur de revivre les blessures du passé, la peur de vivre des blessures dans le futur, la peur du regard des autres, la peur de ne pas être aimé, etc … Il se trouve constamment dans un état d’insécurité. Sache que, depuis le début de ton existence, il a enregistré toutes les expériences négatives que tu as pu vivre, il en a tiré des conclusions et il élabore à chaque instant des stratégies pour t’éviter de revivre le même genre de situations. Il est l’ensemble de tes pensées et de tes croyances basées sur la peur et par conséquent, il t’éloigne, sans le vouloir, du chemin de l’Amour.

Car, dans la vie, il y a deux chemins : celui de la peur issu du sentiment de séparation et celui de l’Amour et donc du sentiment de connexion, d’unité.

Le chemin de l’Amour

Si tu souhaites choisir le chemin de l’Amour, il te faudra commencer par accepter ton ego et l’aimer pour ce qu’il est : cette partie de toi qui veut te protéger, qui veille à ta survie et souhaite préserver l’identité que tu t’es forgée ! Lutter contre ton ego, revient à lutter contre toi-même… Dès lors, au lieu de le combattre, je t’invite plutôt à reconnaître son intention positive. Rappelle-toi qu’il fait de son mieux, alors ne le juge pas. Et d’ailleurs, qui te dit que ta vie serait meilleure sans lui ? Si nous avons tous sur terre un ego, c’est qu’il doit bien y avoir une raison! La vie est trop bien faite pour laisser ce genre de détails au « hasard » 😉

Observe-toi!

Tout est une question d’équilibre, pas besoin d’éradiquer ton ego : plus tu voudras le contrôler, plus il te résistera. Il te suffit simplement de le reconnaître : observe-le lorsqu’il est à l’œuvre, lorsqu’il prend le contrôle de ta vie… Par exemple, lorsque tu veux avoir raison, lorsque tu argumentes dans le but de persuader ton interlocuteur, lorsque tu te compares aux autres, lorsque tu veux montrer à quel point tu as de la valeur, lorsque tu ne veux pas perdre la face, lorsque tu te demandes ce que les gens vont dire ou penser, lorsque tu es dans le jugement, lorsque tu es choqué, blessé face à une situation, lorsque tu as peur de l’échec, lorsque tu veux contrôler les choses, les gens, tes émotions, la vie…

A chaque fois que tu parviens à reconnaître les moments où ton ego est aux commandes, sois fier(e) de toi ! C’est en prenant conscience de ce qui se passe que tu vas pouvoir réagir en toute conscience.

Pour chacune de ces situations, demande-toi : « Si l’Amour était un personnage, que ferait-il dans cette situation ? » et « Qu’est-ce qu je veux défendre ? De quoi ai-je peur ? Qu’est ce que ferais si je n’avais pas peur ? »

Chacun à son rythme

Si tu n’y arrives pas, surtout ne t’en veux pas ! Ce serait, à nouveau ton ego qui te jugerait de ne pas être à la hauteur. Accueille cette partie de toi qui, pour le moment, résiste et a du mal à lâcher prise… Tu n’as rien à prouver à personne et encore moins à toi ! Tu as de la valeur tel(le) que tu es. Comme je l’ai dit plus haut, la vie ne laisse rien au hasard, donc le simple fait que tu sois en vie signifie que tu as de la valeur ! Plus tu cultiveras ton amour de toi, moins tu auras de raisons d’avoir peur. En étant dans la gratitude et dans l’empathie, ce sentiment de séparation s’atténuera et tu seras capable de souhaiter le meilleur à ton prochain et à toi même au lieu de vouloir être le meilleur.

VIDEO 1ère partie

VIDEO 2ème partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
YouTube
YouTube
Instagram