Journal d'une coach en devenir

C'est en coachant qu'on devient coach

ETRE ou FAIRE?

Il y a-t-il du mal à être dans l’action?

Après ma vidéo « Défi confinement J3 : Être ou faire » , j’ai reçu un message de Linda qui était interpellée par ce qui y était dit. Elle m’a demandé si il y avait du mal à être dans l’action. Après quelques échanges en privé, j’ai pensé que ça pourrait être intéressant de faire une vidéo à ce sujet.

Au cas où je n’aurais pas été claire dans cette vidéo , je tiens d’abord à préciser qu’il n’y a absolument aucun mal à être dans l’action.

Agir pour évoluer

Nous sommes des êtres d’action et c’est tout à fait naturel pour nous de FAIRE. C’est d’ailleurs à travers une action dirigée et planifiée que vous pourrez ressentir le plaisir de vous voir avancer vers un objectif, vers la réalisation d’un projet, etc… Pas à pas, action après action.

Si vous voulez avancer dans la vie, il faut passer à l’ action. Si vous souhaitez vous améliorer un certain domaine, se sera par l’action. Idem si vous avez l’intention de réaliser un rêve. Une fois de plus, ce n’est pas en restant assis dans le fauteuil que allez y arriver… Ce sera à travers l’ ACTION !

Agir pour retrouver la motivation

C’est aussi à travers l’action que la motivation peut naître ou renaître … Je sais qu’on dit que c’est la motivation qui pousse à l’action, mais l’inverse est vrai aussi ! Et oui, parfois, quand vous avez la flemme, au lieu d’attendre que la motivation vous pousse à vous bouger (car vous risquez parfois d’attendre longtemps), vous pouvez la provoquer en agissant malgré votre paresse passagère. Sans trop vous mettre la pression, sans trop vous brusquer, décidez simplement de faire ce que avez à faire pendant un laps de temps de par exemple 10 minutes. Si après ces 10 minutes, vous avez toujours la flemme, laissez tomber. Si par contre vous vous sentez motivé à continuer, réenclenchez votre chrono pour 10 nouvelles minutes, etc..

C’est une très bonne technique pour faire renaître votre motivation.

Ne pas se perdre dans l’action

Donc, non, il n’y a rien de mal à être dans l’action. C’est même très bien ! Par contre, ce qui est moins bien, selon mon point de vue, c’est d’être incapable de rester dans l’inaction… Trop d’action tue l’action… Il ne faut pas s’agiter pour le plaisir de s’agiter. Se perdre dans le FAIRE pour éviter ces moments précieux de calme et de silence où nous pouvons être dans l’ÊTRE …

Se régénérer

Notre cerveau, notre corps ont besoin de pauses… ils ont besoin de calme et de silence pour se régénérer, pour se recharger. Comme une batterie…

Être à son écoute

Être dans l’ ÊTRE, ce n’est pas simplement ne rien faire. C’est prendre le temps de s’arrêter pour aller à la rencontre de soi… c’est écouter cette petite voix intérieure.

Certaines personnes sont effrayées à l’idée d’entendre cette voix, de laisser sortir ce qu’il y a au plus profond d’elles… elles veulent laisser « ça » là où c’est. Surtout ne rien remuer, ne surtout pas y penser, ne pas l’affronter… Et donc elles s’agitent ! Elles font du bruit pour étouffer la voix. Comme des petites fourmis qui courent dans tous les sens.

Malheureusement (ou heureusement!) tôt ou tard, ce qui doit sortir sortira…

Connais-toi toi-même!

C’est tellement important de s’écouter, d’apprendre à se connaître … à se connaître en profondeur ! Qui êtes-vous ? Qu’aimez-vous vraiment ? Êtes-vous heureux ? En voilà des questions si simples qui peuvent pourtant faire si peur à certains…

« Personne ne doit se poser cette question : Pourquoi suis-je malheureux ? Elle porte en elle le virus de la destruction totale. Si nous nous posons cette question, nous voulons découvrir ce qui nous rend heureux. Si ce qui nous rend heureux est différent de ce que nous sommes en train de vivre, ou bien nous changeons pour de bon, ou bien nous sommes encore plus malheureux. »

Paulo Coelho, « le Zahir »

La clé est en toi

Être dans l’ ÊTRE va aussi vous aider à trouver les solutions que vous cherchez ! Qui ne s’est jamais entendu dire : « La solution est en toi ! » ou alors « Il faut suivre ton intuition » etc… Nous le savons tous que la solution est en nous. Que nous sommes la réponse, la clé au problème… Mais en pratique, on fait comment pour l’entendre cette voix ? On fait comment pour les trouver ces solutions qui sont en nous ?

Notre voix intérieure

Et bien, c’est à travers le silence, le calme que nous allons pouvoir laisser émerger cette voix, cette intuition, cette sagesse intérieure … Il faut lui faire de la place en se posant. Il faut lui donner notre attention pour pouvoir la percevoir. Attention, sans forcer ! Juste laisser faire… Et nous aurons besoin de silence pour pouvoir l’entendre…

La connaissance de soi par le sport

Je tiens à préciser que beaucoup de personnes arrivent à entrer en contact avec leur voix intérieure à travers le sport… en effet, le sport a des effets thérapeutiques incroyables non seulement sur la confiance en soi, mais aussi sur la connaissance de soi… Lors de la pratique de sport, il n’est pas rare que les sportifs se sentent, malgré l’effort, dans un état de sérénité et de paix intérieure … c’est lors de ces moments que les grandes idées émergent, que cette voix se fait entendre !

Je vous invite à lire cet article sur comment trouver les réponses en soi 

2 thoughts on “ETRE ou FAIRE?

  • Le confinement nous force (bon ok, me force)… A lever le pied. En passant d’une vie à 200 à l’heure, me voilà au ralenti, comme si on m’avait mis une limitation de vitesse au jeu « Mille Bornes » et que j’étais obligée de rester à 25 à l’heure depuis deux mois. Quand on a une vie chargée, on n’a pas le temps de réfléchir, de se poser. Enfin, on ne prend pas le temps. Et maintenant que je suis « contrainte » et « obligée » de le faire, je me sens comme perdue. Merci pour tes conseils

    1. Merci Amandine pour ton partage 🙂 Eh oui ce confinement nous force un peu tous à lever le pied ,sauf ceux qui n’ont pas dû s’arrêter de travailler. Et en deux mois de temps, malgré toutes les occupations qu’on peut se trouver à la maison, on a le temps de voir que le rythme de vie est au ralenti, et c’est là qu’on se retrouve face à nous même… Ce qui n’est pas facile pour tout le monde. Comme tu dis, quand on a une vie chargée, on n’a pas le temps de réfléchir, de se poser … et donc d’apprendre à se connaître véritablement. Peut-être que l’article « faire le point » pourrait t’aider. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
YouTube
YouTube
Instagram